Hypothèque

L’hypothèque ou la caution bancaire : quelle garantie choisir ?

L’hypothèque et la caution bancaire sont des garanties que vous devrez contracter si vous avez besoin d’un prêt immobilier pour financer votre investissement locatif.

En effet, elles permettent, à l’établissement bancaire, de couvrir le risque de non-paiement de votre prêt.

Vous devrez, bien entendu, ne souscrire qu’à une seule de ces garanties. Pour information, les modalités et frais s’y afférents ne sont pas les mêmes.  Il est donc important de les connaître pour pouvoir faire un choix.

Dans cet article, je vous présenterai les différences entre l’hypothèque et la caution bancaire.

 

Hypothèque et caution bancaire : quelles sont les différences ?

Caution bancaireL’hypothèque  est un contrat signé entre l’établissement bancaire et l’emprunteur. Afin d’être valable, celui-ci doit être signé chez un notaire.

En cas de non-paiement du prêt, la banque peut faire saisir le bien immobilier et en ordonner la vente aux enchères publiques afin de se rembourser.

La caution bancaire est une personne morale ou physique qui se porte garant du paiement auprès de l’établissement bancaire. Si vous ne remboursez pas votre prêt,  votre caution devra payer à votre place. Elle se retournera ensuite contre vous pour obtenir le remboursement.

 

Hypothèque ou caution bancaire : quels sont les frais  ?

Hypothèque ou caution bancaire - tableau comparatif

Je vous vois déjà venir, effectivement, les frais d’hypothèque et de caution bancaire représentent quasiment le même pourcentage à 0,8% près. Dans ce cas, vous pensez certainement que choisir l’une ou l’autre n’a pas d’importance.

Détrompez-vous car une variation de quelques points peut générer de grosses sommes lorsque l’on parle d’immobilier.  De plus, des coûts additionnels ou des restitutions peuvent intervenir selon la garantie choisie.

Voyons cela en détail, avec deux exemples, pour un achat avec un financement d’un montant de 200 000€ :

Avec l’hypothèque :

Les frais seront d’un montant de 4 000€ environ.

A noter que si vous désirez vendre votre bien avant la fin du prêt ou effectuer un remboursement anticipé de celui-ci, vous devrez  vous acquitter des frais de levée d’hypothèque.

Ils représentent entre 0,7% et 0,8% du montant du prêt. Il faudra donc rajouter 1 600€ environ de frais de mainlevée.

Avec la caution bancaire :

Les frais seront d’un montant de 2 350€ environ.

Les avantages majeurs de la caution bancaire sont les suivants :

  • A la fin de votre crédit entre 70 à 75% de la contribution versée au Fonds mutuel vous sera restituée.
  • Il n’y a pas de frais de mainlevée en cas de vente du bien ou de remboursement anticipé du prêt.

Vous l’aurez compris, lorsqu’il s’agit d’immobilier, il faut bien analyser tous les critères et paramètres.

Il faut aussi faire attention aux petites clauses qui pourront augmenter considérablement votre budget.

Avant de conclure, je voulais partager avec vous cette citation d’un musicien américain :


L’éducation c’est lorsque vous lisez les petits caractères. L’expérience c’est ce que vous obtenez si vous ne le faites pas.



- Pete Seeger

N’hésitez pas à partager votre expérience avec l’ensemble des lecteurs de notre blog immobilier en laissant un commentaire sous cet article,

A très bientôt pour un nouvel article sur GDLC,

Céline
Rédactrice de GagnerDeLaCaillasse.com

Leave A Response

* Denotes Required Field